Search
  • INITIO

Episode 17 - "Bitcoin est une religion"

Updated: Jun 9



On ne compte plus les articles comparant Bitcoin à une religion (Le Temps, L'Obs, Bloomberg, Courrier International, Numerama, etc). Il me tenait d'écrire à ce sujet car en lisant ces gros titres il est très facile de faire un raccourci, et d'assimiler Bitcoin à un culte opaque, une vulgaire secte composée de fidèles influençables et crédules. Et c'est malheureusement la direction dans laquelle s'engouffre souvent les médias. Le mot 'religion' prend alors une connotation passablement négative - faisant plutôt référence à du communautarisme, voire à une certaine forme de fanatisme et de foi aveugle. Maintenant, avec tous les dérapages et dérives des religions actuelles depuis des siècles (dogmatisme, censure, guerres saintes, inquisitions, etc), le rapprochement est plutôt compréhensible.


gif

Pourtant, si l'on en revient à l'étymologie du mot religion, l'analyse devrait être complètement différente. Les deux termes latins les plus citées aujourd'hui pour expliquer les origines du mot sont relegere signifiant « relire », et religare signifiant « relier ». Nous verrons dans cet article pourquoi Bitcoin s'intègre parfaitement dans ces deux racines latines, et en quoi Bitcoin possède la plupart des marqueurs inoffensifs d'une religion classique.


Bitcoin religare (relier)


Comme nous l'avons vu dans les articles précédents, l'essence même de Bitcoin réside dans son réseau décentralisé pair à pair connectant entre eux tous les utilisateurs. Grâce à ce réseau et au protocole qui le régit, Bitcoin permet de faire transiter de la valeur à travers le temps et l'espace sans aucune entité centrale. En prolongeant les capacités d'Internet, Bitcoin permet de relier encore un peu plus l'humanité tout entière. Nous arrivons progressivement à une nouvelle forme de cyber-espace où l'éloignement géographique a de moins en moins d'importance. Vous pouvez dorénavant discuter, voir, et échanger avec n'importe qui, n'importe où, n'importe quand - sans demander la permission à qui que ce soit!


Au-delà de l'aspect technologique, Bitcoin a également permis de créer du lien social. Cet aspect est particulièrement visible sur les réseaux sociaux comme Twitter. Bitcoin a rassemblé toute une communauté de personnes habitées par un certain nombre de convictions, dont entre autres la science, les mathématiques, le progrès, la liberté, le respect de la vie privée, le droit à la propriété individuelle, et la souveraineté individuelle. Le mouvement n'est pas nouveau. Il s'enracine dans l'idéologie des Cypherpunks des années 80 - qui travaillaient alors sur des technologies (cryptographies et autres) permettant d'éviter le futur décrit par George Orwell dans 1984.



Il ne fait aucun doute que la philosophie Bitcoin est devenu au fur et à mesure des années de plus en plus complexe et hétéroclite, mais malgré cela des millions d'individus de toute nationalité, de toute religion, et de tout sexe ont quand même réussi à rester soudés et solidaires autour d'un projet commun: Bitcoin peut être bénéfique à l'humanité.


Bitcoin relegere (relire)


Bitcoin a un code open-source (lien) et un white paper disponible à tous (lien). Ces deux éléments constituent les piliers de la technologie Bitcoin. N'importe qui peut les consulter, les analyser, et commenter les bases fondamentales de cette prouesse technologique. Il n'y a pas plus transparent et ouvert que Bitcoin.



De plus, il est intéressant de noter que, suite aux nombreuses lectures et re-relectures du white paper, la compréhension - ou l'interprétation - de Bitcoin n'a fait qu'évoluer depuis 2009. Et c'est peut-être pour cela qu'il est aussi difficile de répondre à la question ''Qu'est ce que Bitcoin?''. Bitcoin est ce que vous voulez qu'il soit. Aucune institution, aucun(e) chef(fe) de mouvement, n'a la légitimité de prétendre mieux comprendre, mieux saisir, mieux interpréter le sens des mots inscrits sur ce bout de papier. Bitcoin est, et devient, ce que la communauté d'utilisateurs désire.


Nous avons eu il y a quelques années un très bon exemple de ce mécanisme lors du débat violent entre ceux qui considéraient Bitcoin comme un réseau de paiement pair-pair rapide et accessible, et ceux qui voyaient Bitcoin comme de l'or digital (digital sound money). Bitcoin a finalement pris la voie de l'or digital car une majorité de la communauté poussait en ce sens. Si ce sujet vous intéresse, je vous invite vivement à lire le livre The Blocksize War: The battle over who controls Bitcoin’s protocol rules de Jonathan Bier qui relate incroyablement bien cet épisode clé de l'histoire de Bitcoin.



Des dates clés


Les Chrétiens ont Noël, Pâques, et l’Ascension. Les Juifs ont Roch Hachana, Yom Kippour, et Hanouka. Les Musulmans ont l'Aïd el-Fitr et Aïd al-Adha. Bitcoin a également ses dates clés - fêtées et commémorées par toute une communauté. On pourrait lister:

  • 31 octobre (2008) - Publication du “white paper” Bitcoin

  • 3 janvier (2009) - Genesis block et création des premiers bitcoins

  • 5 octobre (2009) - première valorisation d'un bitcoin (0,001 dollar)

  • 22 mai (2010) - Bitcoin Pizza Day

  • 12 décembre (2010) - disparition de Satoshi (dernier message sur le forum)

Ces anniversaires sont une occasion pour tous les Bitcoiners de se rassembler, de partager, et de contempler tout le chemin parcouru...



Le mythe du créateur


Je ne pouvais pas finir cet article entre Bitcoin et religion sans parler de Satoshi Nakamoto. La genèse de Bitcoin a un coté mystique et mystérieux qui fait indéniablement penser à l'histoire des plus grandes religions. Nous ne savons tout simplement pas qui est Satoshi. Nous ne savons pas si c'est un homme, une femme, ou un groupe d'individus. Nous ne connaissons pas son âge, ni sa nationalité. Les seules informations disponibles à son sujet se trouvent sur les forums sur lesquels il discutait de Bitcoin entre 2008 et 2010, et dans quelques emails échangés avec les tous premiers supporters du projet - entre autres Hal Finney et Gavin Andresen.


(source)


Son retrait du projet peu de temps après le lancement alimente les interrogations depuis des années, et de nombreuses théories ont été formulées à ce sujet. Toutefois, personne ne sait réellement pourquoi il a disparu, et quelles étaient ses intentions profondes au moment de créer Bitcoin. Maintenant, les mots gravés par Satoshi lui même dans le tout premier bloc de la blockchain Bitcoin nous laisse un indice: "Journal The Times, 03 janvier 2009, Le chancelier est sur le point de renflouer les banques pour la deuxième fois".


Mais finalement, l'identité et les aspirations de Satoshi importent peu. La technologie ne se soucie guère de son inventeur. Le théorème de Pythagore par exemple est complètement détaché de la personnalité du philosophe Grec qui l'a découvert. Le couple Bitcoin / Satoshi rentrent dans la même catégorie.


On pourrait même aller plus loin et dire que la disparition de Satoshi a été bénéfique au projet - aidant à la complète décentralisation du développement. Il y a bien entendu eu des personnes clés et influentes dans l'écosystème après le départ de Satoshi, mais jamais de gourou 'dominant' à l'instar de Vitalik Buterin avec le développement d'Ethereum. De nombreux Bitcoiners disent que Satoshi a fait deux choses incroyables dans sa vie: "créer Bitcoin et disparaitre".


gif

Comme Tim Berners-Lee l'avait fait il y a 20 ans avec le World Wide Web (le protocole permettant la navigation sur Internet), Satoshi légua son invention à l'humanité sans aucune contrepartie. Tous les bitcoins appartenant à Satoshi (environ 1 million de jetons) n'ont jamais bougé depuis le lancement en 2009. Ce trésor vaut aujourd'hui plusieurs dizaines de milliards de dollars. Il est indéniable que cet altruisme et ce dévouement à participer à la légende du mystérieux créateur. Nous ne pouvons qu'être admiratif et reconnaissant de ce que Satoshi nous a offert.


Conclusion


Comme nous l'avons vu, Bitcoin a des textes fondateurs, des pratiques, un vocabulaire, des évangélistes, des croyants. Donc effectivement, le côté 'religieux' de Bitcoin est incontestable. Toutefois, alors que la plupart des religions traditionnelles demandent/exigent à leurs fidèles de 'croire sans voir' ("Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru!" - Jean 20:24-29), Bitcoin prône tout l'inverse: ne faites pas confiance, vérifiez! Toutes les personnes (respectables) de l'écosystème vous conseilleront de faire vos propres recherches, de poser vos questions, de débattre, et de faire marcher votre raison pour finalement décider par vous-même si tout cela fait du sens. Adhérer à la communauté Bitcoin est un choix. Ce n'est pas quelque chose que l'on vous impose à votre naissance...


De plus, contrairement aux religions traditionnelles, le mouvement Bitcoin ne reposent pas sur d'anciennes histoires, sur des dieux imaginaires, ou sur des fables concernant la vie après la mort. Les personnes supportant Bitcoin ont pour leur part un type de croyance bien différente, qui s'apparenterait plus à un optimisme vis à vis de l'avenir. Pour eux, Bitcoin est l'une des plus belles inventions comme l'Homme ait créée, et cette dernière a le potentiel de changer le monde pour le meilleur. Voilà la croyance des Bitcoiners.



"Bitcoin représente l'Espoir" - Michael Saylor


Épisode suivant : "Bitcoin entrainera un cycle de déflation apocalyptique"

Abonne-toi à INITIO sur Twitter!







99 views0 comments

Recent Posts

See All