Search
  • INITIO

Episode 16 - "Bitcoin est trop cher. Je préfère acheter Ethereum, Litecoin ou Dogecoin"

Updated: Jun 9


Il n'est pas rare d'entendre certaines personnes dire que Bitcoin est maintenant 'trop cher', et qu'ils préfèrent acquérir d'autres jetons ou coins plus abordables (par exemple Dogecoin, XRP ou Ethereum). De tous les commentaires que j'entends à propos de Bitcoin, celui-ci est peut être celui qui me surprend le plus...


gif

Certes, 1 bitcoin vaut $56'000 à l'écriture de cet article (contre par exemple $0.4 pour 1 Dogecoin ou $1.4 pour 1 XRP), mais il faut bien comprendre que Bitcoin est un projet très différent, voire supérieur à toutes les autres cryptomonnaies. Il peut sembler plus grisant de détenir 1000 Dogecoins ou 100 XRP plutôt 0.003 bitcoin, mais préféreriez-vous posséder un petit lingot d'or de 50g ou 1625kg de plastique? Quel serait l'investissement le plus judicieux? Dans quel matériau votre patrimoine serait-il le plus à l'abri?


50g d'or ou 1250kg de plastique

Le prix, en tant que tel, ne peut pas être considéré de manière isolée sans prendre en compte d'autres facteurs comme la valeur potentielle future ou la qualité de la technologie sous-jacente. Tous les jetons (a.k.a crypto-monnaies) ne se valent pas. Ces derniers, toujours plus nombreux sur les plateformes d'échange, ont des propriétés foncièrement différentes. Les projets que vous choisissez et dans lesquels vous décidez d'investir doivent être méticuleusement choisis en fonction des fondamentaux qui les caractérisent. Je vous propose de passer en revue quelques unes de ces caractéristiques, et de prendre à chaque fois Bitcoin comme référence.


Décentralisation du réseau


Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut tout d'abord rappeler que toutes les blockchains font face au problème de 'mise à l'échelle'. Comme illustré sur l'image ci-dessous, il est extrêmement compliqué de combiner à la fois sécurité, décentralisation et scalabilité (cad le nombre de transactions que le réseau peut gérer). Des systèmes comme Visa ou Paypal par exemple sont très sécurisés et peuvent gérer des dizaines de milliers de transactions par seconde, mais sont par contre très centralisés.

De son côté Bitcoin a favorisé - dans un premier temps - la décentralisation et la sécurité aux dépens du nombre de transactions par seconde. Des solutions additionnelles (par exemple le Lightning network) viendront ensuite permettre une augmentation significative de la capacité du réseau.


De toutes les crypto-monnaies actuelles, Bitcoin est sans aucun doute possible la plus décentralisée. Tous les autres projets ne sont que des pâles copies de ce que Bitcoin a réussi à accomplir depuis 2009. Bitcoin compte pas moins de 10'000 noeuds répartis sur toute la planète (source). N'importe qui peut facilement télécharger, installer et faire tourner le logiciel. Il existe dorénavant des solutions extrêmement intuitives pour guider tout novice désirant se lancer dans l'aventure (par exemple GetUmbrel). Et pour ceux qui croiraient encore que la Chine contrôle ou pourrait contrôler Bitcoin car les mineurs sont concentrés dans l'empire du Milieu, je vous incite grandement à lire ce très bon article du BTC Times. Je le répète une nouvelle fois ici, personne n'a le contrôle sur Bitcoin: ni les développeurs, ni les mineurs, et encore moins les Etats.


En comparaison, les autres jetons ont très souvent privilégié la scabalité aux dépens de la sécurité et/ou de la décentralisation. Du coup, toute la promesse d'une blockchain publique, ouverte, transparente, impartiale, et entièrement indépendante s'évapore...


gif

Sécurité du réseau (puissance de calcul)


Il faut ensuite évoquer la sécurité du réseau. En plus d'être parfaitement décentralisé, le réseau Bitcoin détient la plus forte puissance de calcul. Pour vous donner une idée, Bitcoin est 1 million de fois plus difficile à attaquer et à compromettre qu'Ethereum (crypto-monnaie #2 avec 17% du marché). Vous pouvez observer sur le graphique ci-dessous la difficulté de minage (hashrate) de Bitcoin comparé à celui d'Ethereum (source). La courbe du hashrate d'Ethereum en rouge n'est même pas visible...



Cette difficulté garantie la sécurité et l'immuabilité de la blockchain sur laquelle sont enregistrées toutes les transactions effectuées depuis le lancement de la crypto-monnaie. Plus la difficulté est élevée, plus votre patrimoine est à l'abri d'attaques éventuelles visant à modifier ou à corrompre le registre (voir article sur le problème de la double dépense ou l'attaque 51%). Avec Bitcoin, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.

gif

Applications et marchés potentiels


Bitcoin semble apparaitre comme une alternative sérieuse et viable à l'or physique traditionnel (plus d'information dans cet article Initio) en tant que réserve de valeur. À ce titre, la reine des crypto-monnaies est progressivement adoptée par de plus en plus de particuliers, des entreprises (source), des fonds d'investissement, et même des caisses de pension (article) cherchant à diversifier leur portefeuille dans une réserve de valeur prometteuse. Cela représente une incroyable preuve de confiance, et démontre le sérieux et la stabilité du projet. À ce jour, aucune entreprise n'a placé une partie de ses réserves dans Dogecoin ou Litecoin...


Comme vous le savez probablement déjà, la capitalisation totale de Bitcoin vient tout juste de passer 1'000 milliards. Cependant, le potentiel de croissance est encore énorme. Après s'être s'attaqué au marché de l'or (10'000 milliards de dollars), il n'est pas absurde de penser que Bitcoin viendra ensuite concurrencer d'autres réserves de valeur comme les obligations ($100'000 milliards), l'immobilier ($200'000 milliards), ou encore l'art ($20'000 milliards). Le prix d'un bitcoin pourrait augmenter de manière exponentielle dans les années à venir.


gif

Les autres crypto-monnaies, de leur côté, sont encore pour la plupart à un stade expérimental. Certains projets un peu plus avancés, comme Ethereum, semblent progressivement trouver des applications concrètes, comme en 2017 avec le boom des ICO, en 2020 avec la Defi, ou en 2021 avec la frénésie des NFT. Cependant, nous manquons encore de recul sur ces initiatives. Est-ce que ces applications résisteront à l'épreuve du temps ou s'agit-il uniquement d'un effet de mode? Le boom des ICO par exemple semble déjà bien loin.


Même si Bitcoin n'a que 12 ans, cela représente une éternité dans le monde des crypto-monnaies, et un avantage significatif face à la concurrence. C'est l'effet Lindy:"l'espérance de vie future d'une chose non périssable, implique une espérance de vie restante plus longue à chaque fois qu'elle survit à une période de temps".


Stabilité du protocole


Le dernier point que je voudrais aborder, et qui est selon moi le plus important de tous, est la stabilité du protocole (le code informatique) régissant les règles et le fonctionnement de la crypto-monnaie. Par sa simplicité, son immuabilité, sa préservation, et sa continuité, le code informatique de Bitcoin est un modèle du genre. Les caractéristiques fondamentales de Bitcoin, comprenant entre autres sa politique monétaire (taux d'inflation, difficulté de minage, nombre de jetons max), son système de consensus (preuve de travail), ou encore l'architecture de sa blockchain (taille de bloc) n'ont pas changé depuis les premières années. Bitcoin est un tank en or progressant irrémédiablement depuis 2009. Cette inertie n'est pas un bug mais bel et bien une force. Lorsque vous décidez de placer vos économies dans une crypto-monnaie, il semble préférable que celle-ci ne soit pas modifiée toutes les semaines par une poignée de développeurs impatients... Au contraire, la communauté soutenant et maintenant Bitcoin a adopté une approche ultra conservatrice. Toutes les décisions liées à des modifications du code sont évaluées avec une extrême prudence, et impliquent tous les acteurs de l'écosystème (développeurs, utilisateurs, entreprises, mineurs).


La plupart des autres crypto-monnaies sont plus 'entreprenantes'. Ethereum est par exemple entrain de radicalement modifier son protocole et son architecture (Ethereum 2.0). De nombreux tests ont été effectués avant la migration, et il semblerait que le projet progresse avec succès pour le moment (article). Maintenant, cet upgrade d'Ethereum pourrait être comparer au changement d'une pièce d'avion en plein vol: possible, voire à fort potentiel, mais risqué.


gif

De plus, le fait de changer les règles d'une crypto-monnaie après sa création, comme dans le cas du nouveau système de consensus d'Ethereum 2.0, ou de la nouvelle politique monétaire EIP-1559 (ethereum improvement proposal), crée un précédent qui fragilise considérablement la fiabilité du projet. Si les règles ont été modifiées dans le passé, pourquoi ne le seraient-elles pas de nouveau dans le futur? Il est assez amusant d'observer par exemple le taux d'inflation d'Ethereum depuis 2016... Il semble assez compliqué de 'prévoir' quoique soit pour le futur.


Source


De son côté, Bitcoin fonctionne comme une horloge suisse depuis 2009... Nous pouvons prédire de manière relativement exacte le taux d'inflation des prochaines décennies et le nombre maximum de bitcoins (source).


La dernière importante particularité à noter est que Bitcoin est acéphale. Après quelques années, Satoshi Nakamoto a disparu... Personne au sein de la communauté n'a la légitimé de s'autoproclamer responsable, décideur, ou chef de file. Bitcoin est un organisme qui n'appartient à personne et qui s'auto-régule de manière spontanée et dynamique. Comme mentionné dans un précédent article Initio, aucune entité centrale n'a le contrôle sur le protocole, et cela vient renforcer sa stabilité et son immuabilité.


Toutes les autres crypto-monnaies qui ont suivi Bitcoin ont le plus souvent (si ce n'est pas tout le temps) un individu ou une équipe ayant une influence prédominante sur le projet - par exemple Vitalik Buterin et Ethereum, Ripple et XRP, Cardano et Charles Hoskinson, etc. On ne peut pas s'empêcher de réfléchir aux intentions et à l'impartialité de ces individus lorsque des milliards de dollars sont en jeu.


gif

Conclusion


Je tiens à dire que cet article n'avait pas pour but de décrédibiliser toutes les autres crypto-monnaies différentes de Bitcoin. De nombreux jetons alternatifs (ou altcoins) ont beaucoup de potentiel et peuvent tout à fait avoir leur place dans un portefeuille d'investissement. Toute la difficulté est de calculer judicieusement le ratio bénéfice/risque en prenant en compte les caractéristiques fondamentales du projet (décentralisation, sécurité, leadership, applications, etc.), et de ne pas se laisser influencer par l'effet FOMO ou par un marketing séduisant.


Malheureusement, de nombreux particuliers ('retail investor') ne semblent pas se préoccuper de ces fondamentaux. Et c'est surement pour cela que nous constatons depuis quelques mois une certaine frénésie sur le marché des crypto-monnaies - et qui plus est sur des projets pour le moins douteux/instables. Des crypto-monnaies comme Dogecoin, Bitcoin Cash, ou encore Ethereum Classic ont enregistré des performances records ces dernières semaines... Ce genre d'investissement est extrêmement risqué. Il s'agit de ne surtout pas être le dernier debout lorsque la musique s'arrêtera.


Image propagée sur Twitter montrant Elon Musk et Dogecoin

Certains rétorqueront que le cas de Bitcoin est similaire, et c'est totalement faux. Bitcoin repose sur une technologie concrète et fiable, ainsi que sur une communauté importante, fidèle et solide. Soyons honnêtes, la plupart des personnes achetant Dogecoin, XRP, Vechain ou toutes autres altcoins réfléchissent qu'à une seule chose : revendre au prix le plus haut pour réaliser le maximum de bénéfice. Dans le cas de Bitcoin, la situation est radicalement différente. Il existe toute une communauté d'individus prônant haut et fort qu'ils ne vendront jamais leur précieux trésor (HODL). Bitcoin est un changement de paradigme et va bien au-delà de simples préoccupations financières. Beaucoup disent qu'ils ont initialement découvert Bitcoin dans le but de faire de l'argent, mais sont finalement restés pour la philosophie derrière le projet.

Pour en revenir au commentaire initial concernant le montant exorbitant qu'il faut dépenser aujourd'hui pour acquérir un bitcoin, il est bon de rappeler que les mêmes lamentations existaient en 2013 lorsque 1 bitcoin coutait $1000 et en 2017 lorsqu'il atteignait $20'000. Aujourd'hui, nous regardons ces prix avec beaucoup de nostalgie...

Episode suivant : "Bitcoin est une religion"



Abonne-toi à INITIO sur Twitter!




195 views0 comments

Recent Posts

See All