Search
  • INITIO

Episode 2 - Bitcoin, l’or de l’ère digitale

Updated: Jun 19

“L'Innovation est la capacité à voir le changement comme une opportunité - et non comme une menace” - Steve Jobs


Depuis la nuit des temps, l’Homme tente d’améliorer ses capacités physiques et intellectuelles grâce à son ingéniosité et aux éléments qu’il trouve autour de lui. Nous sommes la seule créature du règne animal à aussi bien manipuler notre environnement. Nous sommes par exemple la seule espèce vivante à jouer avec le feu... On pourrait également citer la domestication et l’utilisation du cheval qui nous a permis pendant plusieurs siècles de résoudre le problème du transport. L’animal permettait de se déplacer plus rapidement et sur de plus longues distances.



A la fin du 19e siècle, l’Automobile apporte finalement une meilleure solution à ce problème en nous permettant de nous déplacer encore plus vite et encore plus loin.



De la même manière, comme le cheval et le problème du transport, l’or a été utilisé pendant des millénaires pour résoudre le problème de la coïncidence des besoins dans le temps et dans l’espace. Nos ancêtres ont utilisé le meilleur outil disponible à l'époque (cad l'or) pour remplir le rôle de monnaie (moyen d’échange et réserve de valeur).


L'apparition de Bitcoin


En 2008, Satoshi Nakamoto invente une nouvelle forme de monnaie digitale: Bitcoin.


Le 3 janvier 2009 à 19h15, premier battement de cœur… Le tout premier bloc et les 50 premiers bitcoins sont minés. Bitcoin respirait pour la première fois et commençait sa croissance.

Mais pourquoi Bitcoin est-il révolutionnaire?


Bitcoin est révolutionnaire car il apparait comme une meilleure solution au problème de la coïncidence des besoins dans le temps et dans l’espace. Bitcoin a été précisément conçu pour être la meilleure monnaie possible (comme l'Automobile a été conçu pour être le meilleur moyen de transport possible). Satoshi Nakamoto a élaboré le protocole informatique de Bitcoin pour optimiser toutes les caractéristiques fondamentales d'une monnaie (mentionnées dans l'article précédent).

  • Bitcoin est reconnaissable. N’importe qui avec une connexion internet peut vérifier l’authenticité d’un bitcoin.

  • Bitcoin est portable. Les bitcoins sont transférés sur internet à la vitesse de la lumière*.

*Certains connaisseurs diront que cette affirmation n’est pas tout à fait correcte. Et en effet, il faut attendre que plusieurs blocs soient minés pour confirmer une transaction (cad environ 20-30 minutes). Cependant, plusieurs projets sont déjà en cours pour réellement avoir des transactions instantanées: le Lightning network.

  • Bitcoin est divisible au 100 millionième (0.00000001). On appelle la plus petite unité de mesure du Bitcoin 1 Satoshi en hommage à son créateur. 1 Satoshi = 0.00000001 bitcoin 1 bitcoin = 100 000 000 Satoshi

  • Bitcoin se conserve très bien. Il vous suffit de posséder une clé USB (un peu spécial) pour sauvegarder le mot de passe qui vous permet d'accéder à vos bitcoins. Ces derniers sont conservés dans le cyber-espace, et accessibles depuis n'importe où avec une simple connexion internet. La blockchain sur laquelle sont enregistrées toutes les transactions depuis la lancement de Bitcoin en 2009 (incluant vos bitcoins!) est aujourd'hui enregistrée sur plus de 10'000 ordinateurs de particuliers et d'entreprises (source).


  • Bitcoin est transparent. C’est-à-dire que n’importe qui munit d'un ordinateur et d'une connexion Internet peut vérifier/inspecter son code, ainsi que le nombre de blocs existant ou alors la quantité de bitcoins minés (présent et futur). Toutes les données relatives à Bitcoin sont ouvertes et transparentes. « Ne faites pas confiance, vérifiez par vous-même ! ».

  • Bitcoin est résistant à la censure. Bitcoin n'est contrôlé par aucune entité centrale. Impossible de bloquer ou saisir une transaction sur le réseau. Ce point n’apparait pas forcement pertinent dans nos sociétés occidentales, mais demandez à un Vénézuélien, à un Turque, à un Chinois, à un Birman, ou à un Russe ce qu’ils en pensent.

  • Bitcoin est rare - extrêmement rare! Son taux d’inflation (cad le nombre de bitcoins 'créés' tous les jours) a été inscrit dans son code informatique dès le départ, et diminue tous les 4 ans pour tendre vers 0 en 2140. Au final, il existera 21 millions de bitcoins. Pas un de plus! Bitcoin est aujourd’hui le seul actif avec une rareté absolue. A titre de comparaison, essayez de trouver avec précision la quantité d'or potentiellement extractable sur Terre (ou dans l'espace), ou encore le taux d'inflation du Dollar, de l'Euro et du Yuan dans les prochaines années. Impossible... Bitcoin a une autre caractéristique qui rend la technologie vraiment incroyable et unique. La difficulté de minage ou 'difficulté de créer de nouveaux bitcoins' s'adapte automatiquement en fonction des progrès technologiques pour conserver un taux d'inflation pré-déterminé. C'est comme si l'or s'enfonçait progressivement sous Terre lorsque de nouvelles techniques d'extraction étaient découvertes. Prodigieux!

  • (en bonus) Bitcoin est programmable. S’agissant d’un code informatique, le potentiel de développement et d’innovation sur cette technologie est quasiment infini. Comme dirait Andreas Antonopoulos, Bitcoin est l’Internet de l’argent.


Pour comprendre comment Bitcoin possède toutes ces caractéristiques, il faut plonger dans ces entrailles (en l’occurrence dans son code informatique). Pour être tout à fait honnête, ce mélange de cryptographie, d’informatique, de théories économique et des jeux est assez compliqué et je ne m’aventurerai pas à vous l’expliquer ici. Mais cela fonctionne! Je laisserai en bas de cette article une liste de références si vous désirez creuser le sujet par vous-même.



Compte tenu de toutes ces caractéristiques, Bitcoin peut être comparé à de l'or. L'or de l'ère digitale. Plus rapide. Plus fort. Plus pratique. Plus efficace. Un outil qui, avec ces propriétés, pourrait devenir la monnaie de référence. J'insiste sur le 'pourrait devenir'. Bitcoin ne remplira pas ce rôle la semaine prochaine. Le processus d'adoption prendra du temps. Toutefois, Bitcoin en a sans aucun doute le potentiel.


Voir plus loin


A la fin du 19e siècle, les premières voitures étaient peu adaptées aux routes en terre, avaient peu d'autonomie, avançaient à la même vitesse voire plus lentement qu'une calèche, et étaient comparées à des cercueils roulants. Pourtant, un certain nombre de visionnaires virent au-delà de ces obstacles, et comprirent que l'automobile avait le potentiel de révolutionner l'industrie du transport. Il en fut de même avec l'électricité et l'industrie énergétique, ou encore Internet et l'industrie des télécommunications. Tous disaient que ces innovations étaient vouées à l'échec.


Finalement très rares sont ceux qui réussissent à s'extirper de la réalité actuelle pour imaginer un avenir différent. Et les réticences actuelles vis à vis de Bitcoin illustrent encore parfaitement cet état d'esprit. Il y a ceux qui voient en chaque solution un problème, et ceux qui voient en chaque problème une solution.


"D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez."


Première voiture au 19e siècle

Et pourtant, malgré ces résistances anti-progressistes, la communauté Bitcoin n’a cessé de grandir depuis 2009 (x2 en moyenne tous les ans). Il est intéressant de noter que l’adoption de Bitcoin est plus rapide que celle d'Internet dans les années 90 ou du smartphone dans les années 2000… Aucune autre technologie n'a atteint les $1000 milliards de capitalisation aussi rapidement (source). Les gens réalisent progressivement que Bitcoin est une meilleure technologie et une meilleure solution au problème de la monnaie.


Au final une monnaie, et l’argent en général, est un système de croyance. Les gens s’unissent et s’accordent sur la ou les monnaies en circulation. La croyance en Bitcoin se propage et se renforce un peu plus chaque jour...



Episode suivant: "Bitcoin n'est qu'une bulle spéculative archi volatile"


Si vous désirez aller plus loin sur ce sujet, je vous recommande vivement les sources ci-dessous.


Video:

Livres:

  • Andreas Antonopoulos - L'Internet de l'argent

  • Adli Takkal Bataille et Jacques Favier - Bitcoin. La monnaie acéphale



Abonne-toi à INITIO sur Twitter!




379 views0 comments

Recent Posts

See All