Search
  • INITIO

Episode 13 - "La technologie Blockchain OUI. Mais Bitcoin NON"

Updated: Jun 9


Voilà le genre de couverture que l'on pouvait déjà apercevoir en 2015: "It is all about the Blockchain" ou "Il s'agit en fait de la Blockchain"...



En effet, certains prétendent que Bitcoin n'a pas vraiment d'avenir, et que la réelle révolution technologique se trouve dans la blockchain ou chaîne de blocs. D'après ces derniers, Bitcoin est à la blockchain ce que l'email fut pour Internet... Malheureusement, c'est mal comprendre comment fonctionne Bitcoin.


Si ces pseudo-experts/journalistes avaient réellement creusé le sujet, ils se seraient aperçus que la blockchain n'est qu'un des éléments constituant Bitcoin. Ce serait comme dire que l'automobile repose uniquement sur le moteur à combustion. Le chassis, les pneus ou encore le système de freinage sont bien évidemment des parties tout aussi importantes.


De la même manière, l'invention de Satoshi Nakamoto repose sur plusieurs piliers, dont entres autres la preuve de travail, des concepts de cryptographie, et un système de noeuds pair-à-pair. Bitcoin combine de manière prodigieuse ces différents éléments afin de créer un réseau parfaitement sécurisé, ouvert, distribué et décentralisé (sans aucune entité centrale). Un système de confiance sans intermédiaire. C'est ça la révolution technologique...


Lorsque Carrefour communique par exemple sur le fait que l'origine de ses salades sera bientôt sur la blockchain, il ne s'agit que de marketing. Beaucoup d'entreprises ont en effet lancé un certain nombre d'initiatives ces dernières années liées à la blockchain pour faire le buzz. Et cela fonctionne malheureusement. Le mot fait rêver, et laisse penser que l'entreprise en question est à la pointe de la technologie. Cependant, dans 99.9% des cas, une simple base de donnée ou fichier Excel aurait été suffisant...



Organiser une base de donnée dans le format 'blockchain' est utile uniquement dans le cas d'un réseau ouvert et décentralisé car cette configuration rend extrêmement compliqué et couteux la modification des données qui s'y trouvent. En effet, pour changer à postériori la moindre information inscrite dans la blockchain Bitcoin par exemple, il vous faut posséder plus de puissance de calcul que l'intégralité du reste du réseau, et investir une quantité d'énergie colossale sur longue période de temps pour mener à bien votre attaque. Et c'est pour cela que Bitcoin est unique. Grâce à un système ingénieux d'incitation économique (minage), Bitcoin est devenu le réseau décentralisé le plus puissant de la planète. Ainsi, des milliers de participants à travers le monde contribuent à la sécurisation de la blockchain Bitcoin - la rendant immuable et incorruptible.


Par contre, si votre base de donnée est fermée et centralisée (comme dans la plupart des entreprises), la blockchain est une technique de stockage et de transmission d'information cruellement inefficace. C'est comme si vous alliez faire vos courses avec un char. C'est possible, certes. Mais est-ce vraiment utile? Probablement pas.



Dans le cas des salades Carrefour, qui s'occuperait de sécuriser la blockchain sur laquelle les informations de traçabilité seraient inscrites? Qui seraient les participants du réseau mettant à disposition leurs ordinateurs? Carrefour eux-mêmes?

Si oui, tout l'intérêt d'utiliser une blockchain disparait. Carrefour peut au final réorganiser/modifier leur 'blockchain Salade' comme ils l'entendent car ils sont les seuls à la protéger. Comme mentionné plus haut, un simple Excel aurait suffit...


Il en est de même pour tous les projets des Banques Centrales travaillant sur leur propre crypto-monnaie (CBDC - Central Bank Digital Currency). Le code informatique régissant ces jetons numériques (Euro digital, Dollar digital, Yuan digital, etc.), ainsi que la blockchain elle-même, seront très probablement conservés sur les serveurs de la Banque Centrale en question ou alors par des acteurs méticuleusement choisis par cette dernière. Ainsi, là encore, tout l'intérêt d'une blockchain s'évapore... Les Banques Centrales auront le contrôle sur ces monnaies digitales, comme elles ont le contrôle sur leur monnaie papier. Ne vous laissez pas avoir! Ces monnaies digitales n'ont rien à voir avec Bitcoin. Vraiment RIEN! De surcroit, mises entre les mains de gouvernements peu scrupuleux, elles pourraient même devenir incroyablement dangereuses - donnant à un pouvoir central un contrôle absolu sur sa population au moyen de la monnaie. Des pays comme la Chine, la Russie, l'Iran ou la Corée du Nord n'en demande pas tant...



Conclusion


Les blockchains fermées, groupées, opaques et centralisées, n'ont que très peu d'intérêt, et existent déjà depuis des dizaines d'années... Cf Excel.


Par contre, les blockchains ouvertes, distribuées, transparentes et décentralisées, OUI. Un système de confiance sans tiers garant, voilà la promesse! Et pour le moment, seul Bitcoin fonctionne réellement de cette manière.


Episode suivant: "Bitcoin est mort... encore une fois."

Abonne-toi à INITIO sur Twitter!






254 views0 comments

Recent Posts

See All