Search
  • INITIO

Episode 0 - Esquisse d'un bouleversement technologique

Updated: Jun 9



Bitcoin...Une technologie révolutionnaire pour les uns, une arnaque ou un actif purement spéculatif pour les autres. Cette "crypto-monnaie", ce truc, cette chose dont tout le monde a déjà entendu parlé mais dont peu comprennent réellement de quoi il s'agit.


Il ne fait aucun doute que Bitcoin est un sujet extrêmement complexe - mêlant entre autres des notions d'informatique, de cryptographie, et de sciences économiques et sociales. Appréhender cette complexité nécessite beaucoup de temps et d'énergie, et exige une certaine souplesse intellectuelle pour remettre en question un certain nombre de paradigmes. Malheureusement, nombreux s'arrêtent en surface, se cantonnant à cette fine couche d'information souvent vague et incorrecte. Saisir le fonctionnement et le potentiel de cette nouvelle technologie requiert bien évidemment plus qu'un petit passage sur Youtube... John Oliver, l'humoriste et animateur de télévision américaine le résume très bien: "Bitcoin - c'est tout ce que tu ne comprends pas à l'informatique, combiné à tout ce que tu ne comprends pas aux systèmes financier et monétaire" (vidéo).


De plus, la frustration de ne pas comprendre et/ou la sensation d'avoir loupé le coche il y a quelques années viennent très souvent entraver encore un peu plus l'objectivité des détracteurs. Il est beaucoup plus simple de conclure hâtivement que Bitcoin est une escroquerie ou un outil spéculatif sans aucune valeur que d'essayer de réellement comprendre de quoi il en retourne. Malheureusement, notre cerveau a cette fâcheuse tendance à toujours vouloir simplifier les choses (Heuristique de jugement), et à privilégier les informations confirmant nos idées préconçues (Biais de confirmation). Vient s'ajouter à cela toutes les critiques de l'establishment - défendant l'ordre établi et n'ayant que peu d'intérêt à ce que Bitcoin soit adopté par le plus grand nombre. De nombreuses grandes institutions critiquent aujourd'hui Bitcoin comme les taxis manifestent contre Uber, ou comme les hotels attaquent Airbnb.


Banquiers d'affaires à Wall Street (New-York)

Pourtant, malgré toute cette adversité et ces obstacles, Bitcoin continue irrémédiablement son expansion. Lancé il y a maintenant 12 ans, Bitcoin vient tout juste de passer les 1000 milliards de capitalisation et on estime à environ 100 millions le nombre d'utilisateurs. L'adoption est particulièrement forte dans les pays où la monnaie est en péril (Argentine, Turquie, Vénézuela, Liban, etc.). Là-bas, les gens ont malheureusement appris de manière très concrète, et brutale, ce qu'était une mauvaise monnaie, et ont très vite saisi le potentiel de Bitcoin.


Prix d'un rouleau de papier toilette en Bolivar vénézuélien

Peu à peu, les grands noms de la Finance retournent leur veste et admettent leur erreur initiale. JP Morgan par exemple, qui décrivait Bitcoin comme une fraude il y a 4 ans (article), prédit maintenant un Bitcoin à $146'000 d'ici fin 2021 (article). Certains voient même encore plus grand avec un Bitcoin à $300'000 (analyse Citibank)... Howard Mark, milliardaire et légende de Wall Street, a avoué de son côté dans une interview au journal Korea Economic Daily que son rejet de Bitcoin en 2017 n'était qu'une réaction impulsive due à un manque de compréhension de la technologie. Scénario identique pour Jordan Belfort, que le grand public a découvert dans le film 'le Loup de Wall Street' (article + interview). Et nous pourrions continuer avec de nombreux autres exemples...


Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue.” - Victor Hugo


Mais alors concrètement, qu'est ce que Bitcoin?


La manière la plus succincte et efficace d'expliquer Bitcoin est de le comparer à de l'or numérique pouvant être envoyé à la vitesse de la lumière sur Internet...


Mais concrètement, Bitcoin est un code informatique: un protocole de plusieurs milliers de lignes énonçant des règles et des instructions.


Exemple de protocole informatique

De la même manière que Powerpoint (et plus précisément son code informatique) permet de réaliser des présentations sur ordinateur, le protocole Bitcoin régit deux éléments:

  1. Le jeton ou token 'bitcoin' (b minuscule) qui pourrait être comparé de manière grossière à une monnaie digitale. Le bitcoin est l'actif circulant sur le réseau. Il s'agit également de ce que vous pouvez acheter sur les plateformes d'échanges du type Coinbase, Kraken, etc.

  2. Le réseau Bitcoin (B majuscule), à l'instar de Paypal, Visa ou Mastercard, qui permet d'effectuer des transactions entre utilisateurs. Il faut noter que seul des bitcoins peuvent circuler sur le réseau Bitcoin - au contraire de Visa par exemple qui permet d'échanger toutes les devises. Pour information, les transactions sur le réseau Bitcoin s'effectuent pair-à-pair, c'est à dire sans aucun tiers garant/sans aucune entité centrale.

Différence entre un réseau centralisé (à gauche) et décentralisé (à droite)

Fait important, le protocole Bitcoin est open-source. C'est à dire que n'importe qui peut télécharger le code sur son ordinateur, l'inspecter, proposer des modifications, et commencer à recevoir/envoyer des bitcoins (si tant est que cette personne en possède).


De plus, une des plus grandes forces et particularités de cette technologie est que sa gouvernance est entièrement décentralisée. Aucune entité centrale n'a le contrôle sur le réseau ou sur le protocole. Aucune entité centrale n'a le pouvoir de censurer de manière unilatérale des transactions, de saisir/geler des fonds, ou de créer des bitcoins à partir de rien. Aucun pouvoir central n'a la main mise sur Bitcoin, et il est fondamental que cela reste ainsi. Bitcoin repose sur un consensus spontané et dynamique entre les différents acteurs de l'écosystème (utilisateurs, développeurs, entreprises, et plateformes d'échange).


"D'accord, mais pourquoi est-ce révolutionnaire?"


"Le pouvoir corrompt. Le pouvoir absolu corrompt absolument" - Emerich Acton


En 2021, la plupart des gens s'accorderont à dire que tout monopole est dangereux et néfaste pour la société. L'absence totale de concurrence place une entité centrale (entreprise, gouvernement, cartel, etc) en position dominante et hégémonique - entrainant généralement celle-ci à se détourner des intérêts des individus qu'elle était censée servir à l'origine (consommateurs, clients, citoyens) aux dépens des personnes aux pouvoirs. Malgré cette sagesse populaire, un monopole persiste aujourd'hui: celui de la monnaie (contrôlée exclusivement par les Banques Centrales et les Etats).


"La liberté encourage l'innovation. L'innovation permet le progrès. Le progrès mène à la prospérité."


Ainsi, une des principales raisons pour laquelle Bitcoin est révolutionnaire est que cette technologie propose une alternative aux devises traditionnelles (Euro, Dollar, Yuan, etc) et aux investissements classiques (actions, obligations, métaux précieux, etc.), ou du moins incarne une saine concurrence, un contre-pouvoir, tirant vers le haut le système financier et monétaire international. Bitcoin replace l'individu et le citoyen au centre du paradigme. Il pourrait s'agir d'une des technologies les plus émancipatrices que l'Homme ait créée. Cependant, il n'est pas question ici de prôner un discours libertaire extrême rejetant toute forme d'autorité et de gouvernement. Toutefois, Bitcoin semble utile pour trouver un équilibre sain entre souveraineté individuelle et pouvoir du gouvernement.

De plus, l'ouverture du domaine financier, jusqu'alors réservé aux banques et grandes institutions, pourrait enfin permettre une innovation florissante. Bitcoin est à la finance ce qu'Internet a été à la la télécommunication. Difficile à croire?



Effectivement, due à une croyance enracinée dans notre société depuis une cinquantaine d'années, beaucoup pensent que la monnaie (physique et digitale) en circulation doit être obligatoirement contrôlée par une institution centrale (ou autorité monétaire) gérant directement ou indirectement la quantité de monnaie en circulation. Ce modèle, liant subtilement (ou pas) pouvoir politique et pouvoir monétaire, semble aujourd'hui inattaquable, indiscutable, quasi invulnérable. Pourtant, ce schéma n'a pas toujours été en place, et sa révocation pourrait probablement être bénéfique.


Imaginez par exemple un gouvernement ne pouvant pas dépenser plus que ce qu'il ne gagne à travers les impôts. Imaginez une société les politiciens chercheraient à être efficace plutôt qu'à être populaire. Imaginez un modèle nos dirigeants seraient forcés de réfléchir à long terme, plutôt qu'à court terme. Imaginez un monde les guerres ne pourraient être financées en faisant marcher la planche à billet. Imaginez un système financier où la privatisation des gains et nationalisation des pertes seraient impossible. Imaginez une monnaie ayant une inflation prévisible et controlée. Bref, imaginez un monde meilleur reposant sur un système monétaire plus juste et plus transparent.


Cela peut sembler utopique, mais il y a 600 ans, il semblait tout aussi inconcevable par exemple de dissocier pouvoir politique et pouvoir religieux. Aujourd'hui, l'idée même de revenir en arrière et de (re)mélanger ces deux institutions semblent invraisemblable, voir dangereuse. On peut imaginer que les futures générations regarderont notre système politique et monétaire actuel de la même manière.


Une monnaie saine est essentielle à une société prospère. Elle permet une collaboration efficace entre les individus d'une société, et une synchronisation dynamique entre consommateurs, producteurs et investisseurs grâce à un signal clé: le prix. Sans cette information, nous sommes incapables de coopérer à grande échelle. Sans la monnaie, il n'y a tout simplement pas de civilisation moderne.


L'Homme de Cro-magnons

La monnaie peut être comparée à l'oxygène de notre économie. Aujourd'hui, cet air est gravement pollué et le système actuel, embourbé dans un cycle infernal de dette et d'inflation, montre ses limites. Je trouve qu'il est par exemple assez angoissant d'imaginer que la dette publique Française augmente d'environ 3000€ par seconde (source) ou que celle des Etats-Unis s'élève actuellement à 28'000 milliards de dollars (source). Et je m'oppose farouchement à toutes les personnes qui diront que la dette n'est pas un problème, et que l'on pourra la faire 'rouler' indéfiniment (article). L'argent ne pousse pas aux arbres. L'argent représente du temps et de l'énergie. Il faudra à un moment donné payer la note. Et malheureusement, les conséquences de cette situation toucheront probablement une nouvelle fois les personnes les plus défavorisées. Nous avons vu maintes et maintes fois ce scénario se répéter à travers l'Histoire: au 3e siècle avec la chute de l'Empire Romain, la dévaluation massive de l'Assignat après la Révolution Française, l'hyperinflation de la république de Weimar, etc etc etc...


“Le progrès n’est que l’accomplissement des utopies.” - Oscar Wilde

Bitcoin, de son côté, semble apparaitre comme une solution viable et pérenne. Pas parfaite bien sûr, mais bien meilleure. Sa démocratisation prendra surement encore du temps. Le cycle naturel d'adoption d'une monnaie est lent et compliqué (plus d'information dans cet article). Mais la révolution Bitcoin est en cours. C'est un fait!


Compte tenu de l'importance de la monnaie dans notre société, il n'est pas inimaginable que Bitcoin s'inscrive à posteriori dans la lignée des plus grandes inventions de l'Humanité, comme l'écriture ou l'apparition de l'imprimante. Ces épisodes de l'Histoire représentent des points d'inflexion nos structures sociales ont été fondamentalement transformées. Internet pourrait même en fin de compte être considéré dans quelques années comme une "simple étape" ou "prérequis" à l'apparition de Bitcoin - l'or digital qui lance véritablement l'Humanité dans le 21e siècle.


"C'est bien joli tout ça, mais quel est le rapport avec moi?"


La promesse de Bitcoin (sur le long terme!) est de pouvoir vous permettre de stocker votre argent, votre richesse, votre patrimoine, donc de stocker votre temps et votre énergie, dans une monnaie plus fiable, plus dure, plus sûre, plus respectueuse de votre vie privée, et bien plus adaptée au 21ème siècle (plus d'information dans les deux articles 'Genesis: les origines de l'argent' et 'Bitcoin - l'or de l'ère digitale').


De plus, et c'est probablement le plus admirable, en détenant des bitcoins et en devenant utilisateur du réseau, vous votez implicitement pour l'apparition d'un nouveau système financier et monétaire plus juste et plus transparent. Vous participez à cette révolution silencieuse et pacifique visant à rééquilibrer les pouvoirs, et à renforcer les libertés individuelles et la vie privée.

Cela peut paraitre un peu romanesque pour nous autres citoyens du monde libre occidental, mais réfléchissez aux autres 2+ milliards de personnes vivant dans des dictatures (source) ou dans des pays partiellement démocratiques, et subissant au quotidien censure, confiscation, et spoliation. Bitcoin représente enfin un moyen efficace de reprendre le contrôle sur leur argent, de conserver leurs économies, et de s'extirper progressivement de l'oppression étatique. Et tout cela, sans guillotine, sans kalashnikov, sans insurrection, sans heurt ni violence, mais simplement du bout du doigt avec un smartphone...


"Il y a deux moyens d'asservir une nation, l'une par les armes, et l'autre par la dette" - John Adams


(source)


Conclusion


En abordant un sujet aussi complexe et controversé, il est difficile de ne pas paraitre prosélyte. Ce n'était en aucun cas le but de cet article. L'objectif était simplement de piquer votre curiosité, et de vous inciter à mieux comprendre cette technologie et l'ensemble de ce nouvel écosystème. Bitcoin pourrait être déterminant dans le futur, et mérite vraisemblablement un peu de votre temps et de votre attention. Toutefois, il est tout à fait normal de faire preuve de scepticisme et de prudence lorsque l'on découvre Bitcoin pour la première fois. Cela semble beaucoup trop beau pour être vrai.


Pour la petite histoire, Satoshi Nakomoto, lui-même, doutait de son invention jusqu'à ce que le protocole soit finalisé, et quasiment personne sur le forum sur lequel Bitcoin a été partagé en 2009 n'y a cru au départ. Bitcoin apparaissait alors simplement comme une n-ième tentative vouée à l'échec de résoudre le problème des généraux byzantins: établir un système de communication sécurisé entre des parties séparées géographiquement, et tout cela sans entité centrale (ou tiers-garant). Pourtant, Bitcoin apporte bel et bien une solution sérieuse à cette énigme, et toutes les personnes ayant rigoureusement étudié son protocole peuvent en témoigner.


Ne laissez pas cette méfiance initiale vous bloquer. Une des devises principales de l'écosystème Bitcoin est "Ne faites pas confiance, vérifiez!". Je vous invite donc à faire vos propres recherches et faire le grand saut dans l'inconnu.



Initio vise à vous accompagner dans cette aventure à travers une série d'épisodes expliquant de manière simple et efficace les différents concepts liés à Bitcoin.

De plus, vous trouverez ici plusieurs articles tentant de tordre le cou aux principales idées reçues et critiques adressées à Bitcoin. Comme par exemple:

Bonne lecture!


Episode suivant: Les origines de la monnaie


Abonne-toi à INITIO sur Twitter!


723 views0 comments

Recent Posts

See All